© Rdriv3rTC&Photos ©2019 | Reproduction identique du site web interdite.

  • Icône blanc Flickr
  • Blanc Icône YouTube

Rdriv3rTC&Photos est un site web personnel créé en 2018 qui propose des photos, vidéos, en traitant également des actualités, informations sur le thème des transports en commun, les villes en images ou encore la découverte de jeux vidéo. Le site n'a toutefois pas de rapports avec les sociétés ou autres pouvant être citées sur les pages. Depuis le 1er septembre 2019 ce site n'est plus mis à jour.

|       MENU       |       MENTIONS LÉGALES       |       A PROPOS       |       FOIRE AUX QUESTIONS       |       CONTACT       |

Une communauté d'agglomération, un réseau urbain, deux noms, 64 ans, 9 mois et 8 jours d'écart entre les débuts du réseau TCRM au lancement du réseau LE MET'...

 

Mais connaissez-vous l'historique? De 1948 à septembre 2019 (dernière mise à jour), découvrez l'historique du réseau urbain de Metz.

A partir de 1948

Image: TCRM 

(Dernier logo)

Image: Le Républicain Lorrain

Tous droits réservés

Collection: AMTUIR

Ancienne carte postale de Metz

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Gr. C.

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Gr. C.

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Image: TCRM 

(Dernier logo)

Image: TCRM 

(Dernier logo)

Collection: Gr. C.

Collection : Gr. C.

via forum allemand

(site inconnu pour le moment)

Image: TCRM 

(Dernier logo)

Image: Cinquantenaire des régies municipales

d'électricité et des T.C.R.M. (1901 - 1951)

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Image: TCRM 

(Dernier logo)

Image: TCRM 

(Dernier logo)

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Image: TCRM 

(Dernier logo)

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Image personnelle

Image: TCRM 

(Dernier logo)

Image: TCRM 

(Dernier logo)

Image: TCRM 

(Dernier logo)

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Gr. C.

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Image: Metz Métropole

(Premier logo)

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Image : SAEML-TAMM

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Image : LE MET'

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Image: Google Maps (Street View)

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Image: LE MET'

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Le 12 novembre 1948, le conseil municipal accorde à la régie la nouvelle dénomination : Transports en Commun de la Région Messine (TCRM) à la suite de la demande du conseil d'administration le 14 septembre 1948.

Le 30 décembre de la même année, la nouvelle dénomination est approuvée par le préfet. Le réseau urbain de Metz devient alors officiellement « TCRM » et remplace l'ancienne identité « Société des Tramways Messins » . (Transports en Commun de la Région Messine). A cette période le réseau TCRM est encore sous l'exploitation par une régie.

Le 1er mai 1952, les TCRM exploitent un bateau de plaisance « FABERT » entre Metz et Moulins. Le 10 avril 1953, un autre bateau de plaisance nommé « JEANNETTE » est exploité entre Metz et Vaux.

Le 30 avril 1966, les trolleybus sont abondonnés au profit des autobus. Certains ancrages de bifilaires sont encore présents sur plusieurs immeubles en centre-ville, notamment entre la Porte Serpenoise et l'arrêt "Europa-Courcelles" des lignes L1 et C14.

Le 4 mai 1976, la première ligne de minibus est inaugurée. La seconde sera mise en service le 20 décembre de la même année. Son exploitation débutera à l'aide de Peugeot J9. 4 unités n°101 à n°104 entrent en service le 4 mai, 4 autres n°105 à n°109 le 20 décembre, puis un autre, n°110, en avril 1977.

Le 29 octobre 1976, c'est la naissance de la ligne « Marly-Bus » qui dessert comme le dit le nom de la ligne, la desserte de Marly qui sera faite par les « Courriers Mosellans » ("CM" / devenu Keolis 3 Frontières). 29 Janvier 1977, Saint-Julien-Lès-Metz est desservi par les Rapides De Lorraine ("RDL" / devenu Les Rapides de Lorraine). La ligne est nommée « St-Julien Bus ». En avril 1981, pour Marly-Bus la ligne est « 16 » et pour St-Julien Bus, « 17 ». 1977  annonce l'arrivée de la sous-traitance. La concession des lignes du réseau urbain à des transporteurs interurbain est un héritage dû au développement de la ville. Suite à la délimitation du périmètre urbain, le District avait le choix soit de dédommager les sociétés de transports interurbains, soit de leur accorder la concession des lignes qu'elles exploitaient auparavant. C'est alors la dernière solution qui sera retenue.

Le 7 mars 1977, les TCRM mettent en place un service de transports de personnes à mobilité réduite.

En octobre 1979, l'agence des TCRM quitte la place d'Armes pour la place de la République.

Le 26 avril 1981, le réseau subit une restructuration de base pour coupler les lignes entre elles et les rendre diamétrales.

Le 1er mars 1982, une nouvelle restructuration intervient sur le réseau afin de recentrer les moyens face aux besoins de la clientèle, amélioration des dessertes, augmentation des fréquences sur certaines lignes.

Le 26 avril 1984, les TCRM mettent en service les 4 premiers autobus articulés sur le réseau. Il s'agit de 4 Renault PR 180 R n°8441 à n°8444. Ces 4 articulés circuleront jusqu'en 1995 avant d'être vendu par Progécar à Pierrelatte, dont le n°8441 sera acheté par le réseau Forbus de Forbach en 1999. Le 8444 deviendra un J-Bus avec la participation du Collège Jules Lagneau à Bellecroix. Après l'achat de ces premiers autobus articulés, le réseau TCRM poursuit l'achat au fil des années de nouveaux véhicules de ce type.

Le 12 janvier 1986, le réseau subit une nouvelle fois un réaménagement des lignes.

Le 26 septembre 1988, les TCRM quittent le dépôt situé Route de Thionville à Metz-Nord (A côté de la Gare de Metz-Nord) et s'installent au 7, Avenue de Blida à Metz, anciennement des abattoirs.

Le 25 juin 1989, les TCRM organisent une journée portes ouvertes.

Le 1er novembre 1991, la régie est remplacée par la Société Anonyme d’Economie Mixte Locale : SAEML-TCRM avec la participation du groupe TRANSCET.

Le 1er septembre 1992, les TCRM réalisent une refonte total de l'information distribuée à la clientèle avec en particulier l'édition d'un guide horaire, un nouveau plan du réseau et de nouvelles fiches horaires.

Le 28 août 1993, les TCRM mettent en place systématiquement des plaques latérales de signalisation de ligne sur les autobus.

Le 13 juin 1994, Inauguration du Système d’Aide à l’Exploitation par M. Jean-Marie Rausch, Sénateur-Maire de Metz. 

Le 19 juin 1994, les TCRM organisent une journée portes ouvertes.

En septembre 1995, les TCRM mettent en place un bandeau central à l'intérieur des autobus pour l'affichage des prochains arrêts et de la destination de la ligne.

Le 15 mars 1996, TRANSCET, la Caisse des Dépôts et Consignations et les TCRM signent deux conventions. La plus importante concerne la réalisation d'une étude de définition d'un transport en commun en site propre.

Le 24 novembre 1997, les TCRM expérimente en première mondiale "INFOBUS" (redirection vers usinenouvelle.com), le premier récepteur portable permettant de connaître les temps d'attente des 5 prochains bus et de n'importe quel arrêt du réseau.

De 1999 à 2001, 5 autobus standards Renault Agora S n°9701 à n°9705 font l'objet d'une mise à l'essai d'un écran situé à l'intérieur afin de diffuser la météo et des articles du journal du Républicain Lorrain.

En 2000, les TCRM adoptent une nouvelle billettique mixte. Elle se présente par les tickets magnétiques et le sans-contact par des cartes.

En 2001, les véhicules du réseau TCRM changent de livrée. Bonjour la livrée Jaumont avec l'arrivée de phrases et citations en pelliculage sur les vitres des véhicules.

En 2003 et pour la dernière fois, les TCRM prêtent le PR 118 n°9546 afin que des élèves du Lycée Professionnel du Bâtiment décorent l'autobus dans le cadre du J-Bus, l'occasion à la fois de moderniser l'intérieur à l'aide de nouveaux sièges et d'un nouveau sol. Depuis 1992, et tous les ans jusqu'en 2003 (sauf en 1995 et 2002), les TCRM mettait donc à disposition dans le cadre du J-Bus qui consistait à décorer l'extérieur d'un autobus (standards ou articulés), peint à la main par des élèves de collèges ou lycées messins où chaque années un jury retenait le meilleur projet. En revenant au dépôt, le véhicule bénéficier également d'une rénovation à l'intérieur avec de nouveaux sièges et d'un nouveau sol. Le 9546 sera le dernier J-Bus à circuler sur le réseau et cela jusqu'en juillet 2013 où il sera réformé puis ferraillé.

Le PR 100 MI n°8223, J-Bus en 1993 par le collège des Hauts-de-Blémont a été retrouvé en 2011/2012 grâce à internet en photo dans un dépôt en Russie (redirection vers fotobus.msk.ru) à Miass (redirection vers street view de Google Maps). Celui-ci avait été légué après sa réforme au réseau urbain de Maïski par l'association Marly-Maïski d'entraide au peuple Russe. Sur les récentes images prises par Google en septembre 2016, le véhicule a disparu. Il est donc probablement ferraillé depuis.

En février 2008, les autobus qui appartenaient aux sous-traitants pour l'exploitation des lignes sous-traitées sont tous réformés. Certains seront revendus à d'autres réseaux, certains ferraillés. Les TCRM décident alors d’affréter des autobus de son parc aux Rapides de Lorraine ("RDL" / devenu Transdev Grand Est) et aux Courriers Mosellans ("CM" / devenu Keolis 3 Frontières. Ces deux exploitants bénéficient alors en priorité de mettre en service avant les TCRM de 8 autobus neufs (4 pour les CM, n°0821 à n°0824 et 4 pour les RDL, n°0825 à n°0828) "Citaro" du constructeurs Mercedes-Benz. D'autres autobus dont des minibus, midibus, standards et articulés y seront affrétés. Quant aux lignes suburbaines exploitées par les RDL et les CM, elles gardent pour la plupart les autocars appartenant à ces deux transporteurs.

Sur les photos visibles à gauche de véhicules circulant désormais dans d'autres villes il est possible de voir (de gauche à droite): Le Citelis 12 n°079001 Ex-Courriers Mosellans qui a réalisé un court passage par Tours sur le réseau Fil Bleu puis qui a rejoint le réseau des Courriers d'Ile-de-France où il y circule toujours à l'heure actuelle; Le Renault Agora L n°1694 Ex-Courriers Mosellans qui a circulé jusqu'en 2017 sur les renforts scolaires du réseau Movia à Toul; L'Heuliez GX 317 Ex-Rapides de Lorraine n°3649, qui a été auparavant un Ex-Démonstration puis, l'Ex-SIT n°8006. Il a circulé pendant plusieurs années à Strasbourg en sous-traitance chez Kunegel pour le réseau CTS avant de rejoindre les renforts scolaires du réseau T'MM de Neuves-Maisons (Meurthe-et-Moselle) pour Transdev Grand Est (numéroté 70430) pendant l'année scolaire 2014-2015; Le Renault Agora S Ex-Rapides de Lorraine n°3641 qui était auparavant un Ex-Strætó bs (ville de Reykjavík en Islande) avant de circuler à Metz. Après sa réforme sur le réseau TCRM il a rejoint le réseau Transavold (numéroté 97213) à St-Avold pour assurer les renforts scolaires sur les lignes régulières du réseau. En novembre 2018, Transdev Grand Est réforme et met en vente l'Agora S ainsi que deux Agora Line Ex-STAR (TIV) tout deux ayant été en circulation sur le réseau TCRM sur le site d'enchères Agorastore. Ils seront vendus entre 1025€ et 1090€.

Le 14 juin 2009, les TCRM organisent une journée portes ouvertes. Il s'agit de la dernière dans ce dépôt.

Le 17 mai 2010, c'est la date de signature de la déclaration d'utilité publique du projet METTIS.

En septembre 2010 et pendant plusieurs mois, une exposition sur le projet METTIS est présentée dans l'entrée de la mairie de Metz.

En 2011, les travaux de réalisation de la plateforme/voie en site propre des lignes BHNS METTIS débutent. Le secteur Technopole/Hôpital Mercy est la priorité des chantiers. Des arrêts de bus symbolisant les futures stations des deux lignes sont installées à divers endroits des deux futures lignes A et B.

En novembre 2012, il est possible de découvrir la première station des lignes METTIS terminée à la future station "P+R Foire Expo".

Le 1er janvier 2012, l'exploitation de ce réseau a été confiée à une société d'économie mixte, la SAEML TAMM (Transports de l'Agglomération de Metz Métropole), dont 60% du capital est détenu par Metz Métropole et 40% par le Groupe KEOLIS (Détenant la DSP), acteur majeur du transport urbain, et filiale de la SNCF.

Le 3 septembre 2012, premier pas vers le nouveau réseau LE MET'! Les lignes suburbaines deviennent les lignes PROXIS, numérotées de P101 à P113, les départs s'effectuent derrière la gare de Metz, au Pôle d'Échanges Multimodal. Un nouveau service apparaît avec la possibilité de réserver un voyage à la demande (jusqu'à une heure à l'avance minimum au moment du lancement, puis passant à deux heures minimum dès avril 2014) sur une ligne lorsque celui-ci n'est pas assuré systématiquement à certains moments de la journée. Par exemple, en heures creuses en journée, le samedi en début de matinée et en fin de soirée ou encore les dimanches. A cette occasion de la mise en service de ces lignes, Keolis 3 Frontières met en service 7 autocars neufs "Crossway 12.8" du constructeur Irisbus (aujourd'hui Iveco Bus) arborant les différentes livrées LE MET' qui seront exploités uniquement pour ce réseau. Un mois plus tard, le même transporteur exploite 7 nouveaux véhicules Low-Entry (mi-bus, mi-car) du même constructeur avec des "Crossway LE 12.8" pour renforcer son parc. Un d'entre-eux quitte le réseau pour assurer la ligne transfrontalière MS1 entre Saint-Avold et Sarrebruck. A cette date, il s'agit donc pour les sous-traitants d'un petit retour à l'exploitation de véhicules non-affrétés sur le réseau LE MET'. C'est l'occasion aussi de lancer une nouvelle livrée pour le réseau LE MET' : Bleu, Vert, Prune et Mirabelle.

Le 14 avril 2013, le réseau LE MET' organise une journée portes ouvertes dans son nouveau Centre d'Exploitation et de Maintenance LE MET' avant même que le déménagement ait lieu afin de le présenter au public et aux salariés de la société.

Le 21 mai 2013, le réseau LE MET' expérimente le nouveau SAE (Système d'Aide à l'Exploitation) par SPIE sur la ligne 2 du réseau TCRM afin de tester son bon fonctionnement. Il s'agit donc de voir le suivi des horaires du voyage par le service-voiture (comprenant les voyages non commerciaux et commerciaux de l'autobus de la prise de service, véhicule sortant du dépôt jusqu'à la fin de service, véhicule rentrant au dépôt), la géolocalisation de l'autobus et l'information des voyageurs via le bandeau d'information à l'intérieur sans oublier les annonces sonores de la destination de la ligne et des prochains horaires. A partir du mois d'août, au fur et à mesure pour la plupart des lignes du réseau TCRM, les SAE des autobus équipés ont été configurés afin que les conducteurs puissent jusqu'à l'arrivée du réseau LE MET' suivre les horaires aux arrêts du voyage en cours, avec le fonctionnement des annonces sonores.

Le 29 mai 2013, les TAMM (exploitant du réseau LE MET') quittent le dépôt situé 7, Avenue de Blida et déménage à Metz-Nord à l’adresse suivante : 10, Rue des Intendants Joseph et Ernest Joba.

A compter du 3 juin 2013, le réseau LE MET' mettent en service 5 standards et 8 articulés de la marque Mercedes-Benz ainsi que 4 midibus de la marque Heuliez dans le but de réformer prochainement les anciens véhicules (PR 118 de 1995, Renault R312 de 1996 et des Renault Agora S de 1997) à la suite du nouveau réseau qui entrera en service en octobre.

1er juillet 2013, mise en service d’une nouvelle billettique pour « LE MET’ ». Les titres magnétiques deviennent des tickets sans-contact. Il est désormais possible de recharger son titre de transport (Espace Mobilité/Dépositaires/DAT à République, Gare et stations des lignes, METTIS) avec un gain de quelques centimes par rapport à un achat. Cela permet également de participer au développement durable. Par ailleurs la carte "Pass'bus" devient la carte "SimpliCités". Elle est compatible avec de nombreux réseaux transports en commun en Lorraine.

Ce même jour, l'Espace Bus TCRM devient l'Espace Mobilité. Moins d'attente, plus grand et offre également un espace d'informations sur les réseaux partenaires (TER et TIM) ainsi que sur les modes doux (VELOMET', Autopi, Co-Voiturage, etc...).

Le 5 octobre 2013, inauguration pluvieuse sur la place du Général de Gaulle avec la présence de Jean-Marc AYRAULT (premier ministre à ce moment-là) et mise en service des deux lignes METTIS A et B avec un premier départ vers midi de la place de la République vers Borny sur la ligne A.

Le octobre 2013, c'est le dernier jour du réseau TCRM qui deviendra LE MET’ le lendemain : "Au revoir TCRM, Bonjour LE MET'!". Nouveaux services, mise en service global du réseau. Les lignes de soirées nommée "Noctambus" (51 et 52) deviennent des lignes FLEXO. Un service qui fonctionne avec 4 lignes desservant chacun un secteur différent où les arrêts sont sur demandes par les clients au départ de l'arrêt "République". Un changement aussi concernant les véhicules articulés : la montée dans les bus articulés ne se fera plus que par la porte avant afin de permettre la réduction de la fraude. 

Le 1er janvier 2014, Metz Métropole fusionne avec la communauté de communes du Val Saint-Pierre. 4 nouvelles communes (Chesny, Jury, Mécleuves et Peltre) entrent dans la communauté d'agglomération. A cet effet, le 6 janvier, le réseau LE MET' lancent trois nouvelles lignes (N91 à N93). La navette N93 est destinée aux collégiens habitant dans les 4 différentes communes pour se rendre au collège de Magny. Plus tard, un réaménagement de ces lignes sera effectué. Aujourd'hui seul la navette N91 circule toujours mais avec de nombreuses modifications depuis ses débuts afin d'améliorer la qualité de service aux habitants. La ligne est surtout très utilisée par les étudiants.

Le 1er septembre 2014, des modifications de trajets, de lignes sont réalisées.

Après plus de 37 ans, Les Rapides de Lorraine (aujourd'hui Transdev Grand Est) perdent la sous-traitance de la ligne urbaine qui dessert la commune de St-Julien-lès-Metz (ligne 17/St-Julien Bus puis C12). Les TAMM (exploitant du réseau) exploitent alors cette ligne modifiée (auparavant vers "Hôpital Schuman" mais récupérée par la ligne C14) à la rentrée, devenant « C11 ». Une commune qui était presque inconnu pour les TAMM car à cette date, la desserte de ce village ne se faisaient que par un voyage sur la ligne N18 le matin. Les clients de cette commune retrouvent par cette occasion la desserte de la place de la République qui n'était plus le cas sur la ligne C12.

Début février 2015 le réseau LE MET' avec les TAMM (exploitant du réseau) réforment leur dernier "Renault PR 118" datant de 1995, le 9549. Un véhicule étant aujourd'hui de collection. A son retour au dépôt, il affiche 649 708,5 kilomètres! Le mois précédent, deux autres avaient été réformés, le 9541 et 9550.

A la rentrée scolaire 2015-2016, le réseau LE MET' lance le post-paiement. Il est alors possible de voyager sans se soucier de payer à chaque trajet. A l'aide d'une carte SimpliCités, les trajets du mois réalisés sur le réseau seront débités en fin de mois.

Le 31 août 2015, Pour la ligne L2 (anciennement 16 sur le réseau TCRM), la boucle dans Marly n'est plus réalisée à la demande d'habitants afin de réduire les nuisances sonores. Par cette suppression, la fréquence de passage sur la ligne augmente avec un bus toutes les 10 minutes en heures de pointe et de 15 minutes en heures creuses. Quant à cette boucle, une navette en midibus (aujourd'hui exploité en minibus suite à la suppression de l'antenne "a" qui desservait à certaines heures des arrêts supplémentaires entre "Croix-St-Joseph" et "Les Sorbiers" à compter du 29 août 2016), la N82, a été créé afin de desservir les arrêts que ne dessert plus la L2 sur cette ancienne boucle. Un bus y circule toutes les 15 minutes en heure de pointe. Cette boucle a existé depuis le début de la ligne, soit depuis le 29 octobre 1976 sous la ligne Marly-Bus (16).

Le même jour, en un peu plus de 7 ans plus tard (malgré la MES de Crossway en 2012), la société Keolis 3 Frontières qui exploite la ligne L2, qui leur est affrétée à ce moment-là, entre en service un autobus standard et deux autobus articulés de prêt afin de renforcer son parc. Encore une fois, le même transporteur exploite ses propres autobus via des autobus de prêt par deux filiales de Keolis dans la région Grand Est (Keolis Pays Nancéien / Réseau SUB et Keolis STRIEBIG / sous-traitant du réseau CTS). L'avant dernier des trois autobus de prêt quitte Metz en août 2016 pour revenir à la STRIEBIG, puis pour circuler quelques mois sur les navettes hôtels de Disneyland Paris. Dès 2018, il devient désormais possible de voir des autobus que Keolis 3 Frontières et Transdev Grand Est exploitent temporairement sur le réseau LE MET' venant de ses différentes filiales en France. Par exemple pour Transdev, des véhicules proviennent de Nice, Marseille ou encore d'Ile-de-France tout en ayant passé pour certains un petit moment sur des réseaux de villes de la région Grand Est.. Sur les photos visibles à gauche, il est possible de voir (de gauche à droite): Le Mercedes Citaro G II n°124032 prêté par Keolis STRIEBIG (qui a circulé sur des services scolaires de l'exploitant et par moments sur l'ancienne ligne 21 du réseau CTS remplacée par le tram D) à K3F du 31/08/2015 au 12/08/2016; Le Mercedes Citaro G I n°044029 prêté par Keolis Sud Lorraine Ex-n°3680 (qui a circulé sur le réseau suburbain SUB de Nancy) à K3F du 31/08/2015 au 29/12/2015 avant de partir sur le réseau Ametis à Amiens; Le Mercedes Citaro G II n°124032 après son retour à Keolis STRIEBIG, et la fin de la ligne 21 sur le réseau CTS, il était possible de le voir en octobre 2017 en Ile-de-France sur les navettes hôtels de Disneyland Paris exploitées par Keolis VAS où il a été prêté par Evobus France. Depuis l'arrivée d'autobus neufs sur ces lignes, le véhicule n'y est plus en service et revient quelques fois à Strasbourg pour des navettes de substitution tram; Le Mercedes Citaro I n°069232 prêté par Keolis Sud Lorraine Ex-n°3140 (qui a circulé sur le réseau suburbain SUB de Nancy) prêté à K3F du 31/08/2015 à mai 2017; Le Renault Agora Line n°99269 Ex-TRAM/Melibus n°921 du réseau de Melun qui a été récupéré par Transdev Grand Est pour les lignes scolaires du réseau TGL de Longwy pour environ une année scolaire. Du 22/05/2018 à juillet 2018 il a renforcé le parc urbain de TGE pour les lignes sous-traitées sur le réseau LE MET'; L'Iveco Crossway LE Ex-Lignes d'Azur (Rapides Côte d'Azur) n°835 du réseau de Nice qui a été récupéré par Transdev Grand Est depuis du 25/05/2018 afin de renforcer le parc urbain de TGE pour les lignes sous-traitées sur le réseau LE MET' jusqu'au vacances scolaires d'été de la même année.

En octobre 2015, le réseau LE MET' met en service 3 standards de la marque Mercedes-Benz. Il s'agit de Citaro C2, identique à ceux de 2013, mais sous la norme €6. L'intérieur varie également, avec un sol imitation parquet en bois.

Le 4 juillet (mise en place des horaires été) et le 29 août 2016 (mise en place des horaires hiver), le réseau LE MET' apporte des petites modifications sur certaines lignes. De nouveaux arrêts font leur apparition, comme de nouveaux terminus par exemple.

En octobre 2016, le réseau LE MET' met en service 9 standards de la marque Mercedes-Benz. Ils sont identiques à ceux de l'année précédente. Une petite modification a été apportée sur le poste de conduite, et la climatisation intégrale a fait son retour. Cette mise en service de nouveaux véhicules provoque alors la réforme des 7 derniers (nombre de véhicules restant fin octobre en service commercial) Renault Agora S de 1997. Les derniers autobus avec la livrée TCRM de 1992 ont donc disparus. Également, 5 minibus (dont un pour le sous-traitant K3F pour l'exploitation de la ligne N82) entrent en circulation sur la navette de centre-ville N83 afin de remplacer et réformer les minibus précédents de 2006. Les deux minibus de 2010 qui étaient eux aussi en circulation sur cette navette partiront en affrètement chez Transdev Grand Est pour les navettes N88 à N90 en particulier. Les minibus de 2004 et de 2005 affrétés du côté des deux sous-traitants sont alors réformés. Cette fois-ci, c'est la livrée "jaumont" qui disparaît.

En septembre 2017, la nouvelle voie bus au quai du Rimport est en service pour les lignes L3, N18 et P111. Celle-ci permet de poursuivre tout droit après le quai Félix Maréchal au lieu de traverser comme auparavant par la rue Rabbin Élie Bloch (Le quai du Rimport était auparavant en sens unique) régulièrement saturée aux heures de pointe et fermée lors de fêtes religieuses. Après l'arrêt "Rimport" les autobus sont prioritaires au feu, permettant de réduire le temps de parcours.

En mars 2017, le réseau LE MET' entre en circulation de nouveaux autobus. Il s'agit alors de 8 standards et 3 articulés du constructeur Mercedes-Benz. Ils sont entièrement identique à ceux mis en service l'année précédente. Les 3 autobus articulés disposent d'une configuration en 3 portes coulissantes vers l'extérieur pour la sortie.

Le 25 octobre 2017, le réseau LE MET' teste un autobus standard électrique du constructeur Solaris avec son "Urbino 12". Le matin, il réalise un essai dans les rues de Metz. L'après-midi pendant plusieurs heures ils sera mis à l'essai en service commerciale sur la ligne C11.  Les clients sont séduits par l'essai de ce véhicule et par son fonctionnement électrique sur le réseau messin. Toutefois, l'achat d'autobus électriques, ou moins polluants que le diesel, ne sont pas prévus pour tout de suite, mais à partir de 2020 les réseaux de transports en commun devront mettre en service des autobus produisant zéro émission de particules fines.

En novembre 2017, la nouvelle voie bus entre les arrêts "Roi George" et "Bon Secours" est entièrement en service pour les lignes desservant en partie ou celle-ci. (L1, L2, C11, C13, C14, C15, P101, P102, P103, P106 et P111). Celle-ci permet à chaque croisement de bénéficier de la priorité aux feux, et de ne plus subir les ralentissements aux heures de pointe afin de réduire le temps de parcours sur les lignes.

Du 19 janvier au 22 février 2018 inclus, le réseau LE MET' met en essai un autobus diesel du constructeur IVECO BUS avec un "Urbanway 12" sur les lignes L4, C11 et C13 dans le but d'un appel d'offre concernant le remplacement d'autobus standards et articulés en 2019. Depuis 2008, la ville de Metz sollicite le constructeur "Mercedes"-Benz" (entreprise EVOBUS) dans la production et achat d'autobus pour le réseau LE MET'. Ces véhicules sortent de fabrication depuis l'usine de Ligny-en-Barrois, en Meuse. Dans l'ambition de découvrir les modèles d'autres constructeurs comme des produits "Made in France", un autobus a été prêté par IVECO BUS pendant plus d'un mois. Les différents retours clients, mais aussi le retour personnel à l'occasion de services commerciaux sur le réseau sont bons! A la fois sur le design, le confort et l'aménagement intérieur, sonore (moteur). Du côté des conducteurs du réseau, le résultat est mitigé (malgré les points faibles cités sur des aménagements pour un véhicule de démonstration et non dans un but d'exploitation permanent sur un réseau), mais plus de 50% sont de bons avis. Malgré les bons retours IVECO BUS ne sera pas retenu pour l'appel d'offres en 2019, toutefois, il reste à croiser les doigts pour 2020.

En juin 2018, le réseau LE MET' lance sa chaîne YouTube afin d'y présenter des informations, des bons plans mais aussi l'envers du décors et tous les métiers LE MET' qui contribuent au bon fonctionnement du réseau.

Le 1er septembre 2018, les autobus articulés empruntent pour la dernière fois l'hypercentre de Metz avec les rues des Clercs et Serpenoise en passant également par la Place d'Armes via la ligne L3 suite au remplacement par la N83 CITY dès le lundi 3 septembre. Le lendemain, c'est le dernier jour pour la L3 dans l'hypercentre de Metz. Clap de fin pour les autobus standards et articulés dans ces rues où des bus y passaient depuis bien longtemps, et encore plus souvent à l'époque du réseau TCRM. Désormais, place aux minibus City 23 de Dietrich Véhicules!

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Le 3 septembre 2018, une petite réorganisation du réseau à lieu lors de la rentrée scolaire. La ligne L3 ne dessert plus l'hypercentre de Metz remplacé par la N83 CITY (circule du lundi au samedi, toutes les 12 minutes de 7h à 20h) qui dessert les rues des Clercs, Serpenoise et Tête d'Or, de plus, à la demande en faisant un signe de la main au conducteur du minibus à l'extérieur et/ou en lui demandant à l'intérieur de la navette. La correspondance entre ces deux lignes (L3 + N83 CITY) est simple aux arrêts Préfecture, République et Gare. A cette occasion, mise en place de deux nouveaux arrêts avec "Quai Vautrin" pour la L3/N18 et P111 vers Woippy/St-Julien-Fort et La Maxe ainsi que l'arrêt "Place de Chambre" pour la N83 CITY. Afin de faciliter l'utilisation de la N83 et la compréhension pour les clients, deux arrêts "Serpenoise" et "Rue des Clercs" ont été placés au milieu de ces deux rues. La ligne L3 dessert désormais le "Square du Luxembourg" dans le sens vers Montigny St-Privat. Un arrêt y est situé quelques mètres après la station "Square du Luxembourg" de la ligne METTIS A vers Borny. A l'occasion de ces changements, l'arrêt "Comédie" est supprimé. Les lignes C15 et P106 en provenance du Boulevard Poincaré vers Devant-les-Ponts rejoignent directement le "Square du Luxembourg" via le Moyen Pont.

Ce même jour, la ligne L2 desservant Marly n'est plus sous-traitée à Keolis 3 Frontières. Le transporteur connu auparavant sous le nom "Les Courriers Mosellans" l'exploitait depuis les débuts de la ligne au temps du réseau TCRM avec la ligne 16 "Marly-Bus" dès le 29 octobre 1976, soit presque 42 ans. Le 1er septembre 2014 c'était aux Rapides de Lorraine (aujourd'hui Transdev Grand Est) de faire ses adieux au secteur St-Julien avec la ligne C12 (Ex-17/St-Julien Bus) devenue aujourd'hui C11. Par ailleurs, ce 3 septembre, de nouvelles lignes sont affrétées, d'autres s'échangent entre les deux sous-traitants. Dans l'ordre: La C12 est désormais affrétée à Transdev Grand Est (auparavant Keolis 3 Frontières); La C14 est désormais affrétée à Keolis 3 Frontières (auparavant exploitée par les TAMM); La C17 est désormais affrétée à Keolis 3 Frontières (auparavant Transdev Grand Est); La N18 est désormais entièrement affrétée à Keolis 3 Frontières (auparavant exploitée le matin par les TAMM et affrétée à Transdev Grand Est l'après-midi et les samedis, le midi); Les N88 à N90 sont désormais affrétées à Keolis 3 Frontières (auparavant Transdev Grand Est); La N91 est désormais affrétée à Transdev Grand Est (auparavant Keolis 3 Frontières); La P111 est désormais affrétée à Keolis 3 Frontières (auparavant exploitée par les TAMM); La P113 est désormais affrétée à Transdev Grand Est (auparavant Keolis 3 Frontières); Le service de nuit FLEXO 3 est désormais affrété à Transdev Grand Est (auparavant Keolis 3 Frontières). La ligne scolaire S292 exploitée par les TAMM l'année scolaire précédente est désormais affrétée à Transdev Grand Est. Quant à Keolis 3 Frontières, l'exploitant récupère des scolaires auparavant affrétés à Transdev Grand Est, les S200 à S204 et le S284.

Enfin, toujours le 3 septembre 2018, mise en service de 5 premiers autobus articulés Mercedes-Benz Citaro G C2 neufs d'une série comportant 8 articulés et 3 standards. Ces véhicules neufs ont pour but de remplacer les 8 derniers Renault Agora L €2 de l'année 1999 (dont 3 Ex-SIBRA d'Annecy n°9949 à n°9951) et les 3 Renault Agora Line de l'année 2000 Ex-STRAV d'Ile-de-France avant la fin de l'année en cours. Le retour aux TAMM des autobus articulés (n°9941, n°0151, n°0344, n°0441, n°0544, n°0546 à n°0548) qui étaient affrétés à Keolis 3 Frontières pour la ligne L2 retardant, les Agora L n°9942, n°9947 et n°9949 à n°9951 bénéficient d'un petit surcis malgré la réforme des 9941, 9944 et 9946 dès la rentrée scolaire. Les 3 autres articulés et les 3 standards neufs entreront en circulation petit à petit entre le 18 et 29 septembre. Ils sont affectés en priorité sur les lignes L2, L3 et L5. Pour les standards, ils circulent en priorité sur la ligne L1. Les Citaro G C2 n°1852 à n°1854 ainsi que le n°1858 ont été présentés et inaugurés le 15 septembre à l'occasion de la JPO des 5 ans du réseau LE MET'.

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Image: Service Marketing LE MET'

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photo personnelle

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Collection: Rdriv3rTc&Photos

Photos personnelles

Le 15 septembre 2018, le réseau LE MET' a organisé une journée portes ouvertes au Centre d'Exploitation et de Maintenance LE MET' afin de de fêter les 5 ans du réseau LE MET'. Plusieurs animations étaient au rendez-vous ce jour-là. Visite des ateliers, visite du PCC (Poste de Commande Centralisé), voyage à bord d'un Exquicity 24 METTIS dans le dépôt, atelier découverte sur les difficultés de personnes en fragilité, présentation du service VELOMET', simulateur de conduite, animations sur des jeux en bois, studio photo LE MET' avec "BOUT D'ESSAIS", présentation des nouveaux autobus de l'année 2018 et encore pleins d'autres surprises!

Depuis octobre 2018, l'exploitation de la quasi-totalité du transport à la demande (TàD), notamment la partie de Keolis 3 Frontières est désormais géré par Transarc Servagi à l'aide d'un parc très récent (entre janvier 2016 et octobre 2018) composé de Renault Trafic et Clio Estate. Auparavant et jusqu'à cette date, les soirs, les dimanches et jours fériés, les réservations étaient exploités par des taxis.

Au milieu du mois de décembre 2018, dans la semaine du 10 au 16, les Renault Agora Line n°0001 à n°0003, Ex - Ile de France - TRAV ont été vendus à l'exploitant Transdev Grand Est afin de renforcer son parc pour la sous-traitance sur le réseau LE MET'. Cependant, ils gardent leur numérotation actuelle. Un retour dans le groupe Transdev pour ces véhicules après être entrés en circulation entre avril et juin 2013 sur le réseau LE MET' sous l'exploitation des TAMM! Les Agora Line n°0001 et n°0002 sont exploités en priorité sur les renforts de la ligne C12. Quant à l'Agora Line n°0003, il sert de pièces. Le 0001 est réformé en février 2019 après de nombreux problèmes.

Du 4 au 7 décembre 2018, un Mercedes-Benz Citaro C2 Hybride numéroté n°201831 a été mis à l'essai en service commercial sur la ligne L4 du réseau LE MET' dans le cadre d'un appel d'offres pour l'année 2019.

Le 11 janvier 2019, le Renault Agora L n°9942 fête ses 20 ans de circulation sur le réseau urbain de Metz! Après une grande partie sur le réseau TCRM, puis depuis octobre 2013 sur le réseau LE MET', en 2019 il y circule encore pour presque la moitié de cette année sur les services renforts des lignes régulières et de temps en temps sur un des services scolaires du réseau. Il a même passé avec succès sont contrôle technique les premiers jours de l'année. Tandis que le 9942 s'autorise un surcis pour l'année scolaire 2018 - 2019, l'Agora L n°9944 a été réformé le 17 septembre 2018 vient ensuite le n°9949 réformé le 31 octobre 2018, le 9947 le 31 janvier 2019 et enfin le 9950 le 27 mars 2019. En avril 2019, il ne reste donc plus que deux Agora L €2 de 1999 soit le 9942 et 9951. Ils sont réformés aux vacances scolaires d'été de la même année. Toutefois le 9942, sera l'un des véhicules ayant circulé le plus longtemps parmi les débuts du réseau urbain de Metz au temps des trolleybus et autobus.

Les 5 et 6 mai 2019 s'est tenu le G7 de l'Environnement à Metz. Le Ministère de l'Environnement avait fait le souhait de mettre en circulation des navettes électriques pour transporter les délégations. Le réseau LE MET' exploité par les TAMM s'est occupé de la gestion de ces navettes en faisant appel à quelques conducteurs et des vérificateurs de sa société pour conduire plusieurs véhicules et transporter les ministres mais aussi la presse. Plusieurs constructeurs ont prêtés un de leurs modèles. En premier en haut à gauche, Irizar, mais surtout Amiens Métropole est venu avec son ie 18 Electric, le n°714 du réseau Ametis d'Amiens qui est destiné à la ligne Nemo 2 qui a été mis en service le 11 mai 2019. A côté à droite, Solaris a prêté un Urbino 18 Electric, le n°7100 du réseau ZTM de Warszawa (Varsovie) de l'exploitant MZA. Ce véhicule avait circulé dès ses débuts en septembre 2017 sur le réseau urbain ZTM (n°1900) de Poznań de l'exploitant MPK. En bas à gauche, Mercedes-Benz a prêté son eCitaro qui quelques jours avant terminait son dernier Roadshow Daimler Buses 2019 a Rennes après avoir parcouru plusieurs villes de France du 26 mars au 26 avril. Après le G7, il a circulé du 7 au 10 mai inclus sur la ligne P106. A droite, Lohr est venu avec deux prototypes Cristal. Le Cristal qui n'est pas encore commercialisé à ce moment-là peut s'atteler avec d'autres modèles identiques et jusqu'à 4 parties au total. Enfin, en dernier tout en bas, Bolloré a prêté un Bluebus 22 qui a transporté des clients du réseau LE MET' le 3 mai sur la ligne N83 CITY en fin de matinée et début d'après-midi avant d'être utilisé le lendemain pour le G7. Ce même modèle au nombre de deux minibus neufs seront mis en service vers juin de la même année sur la N83 CITY.

Par ailleurs du 3 au 6 mai inclus, le réseau LE MET' était gratuit afin de faciliter les habitants de Metz Métropole en empruntant les transports en commun qui se déplacent généralement en voiture pour aller au travail, et autres raisons.

Au cours du mois de mai 2019, le sous-traitant Keolis 3 Frontières a mis en circulation 5 nouveaux véhicules (n°193003 à n°193007) sur le réseau LE MET'. Il s'agit de véhicules Low-Entry d'Iveco, les Crossway LE Line de 13 mètres de long. Ces véhicules circulent sur les lignes PROXIS affrétées à cet exploitant et remplacent certains Crossway LE mis en service en 2012. Ces nouveaux véhicules ne présentent pas de réels changements par rapport aux Irisbus Crossway LE 12.8 de 2012. On remarquera cependant le passage d'une boîte de vitesse ZF Ecolife au lieu d'une Voith, un emplacement pour la caisse du conducteur, des vitres avec impostes ouvrables, rideaux avec une couleur plus clair afin de correspondre à celle du logo modifié en 2017, une modification de l'arrière des sièges avec présence de plastique gris foncé (évite les dégradations du tissus à l'arrière) et un meilleur agencement à l'entrée pour faciliter la montée. Contrairement à ceux de 2012, ils ne seront pas repeints.

Toujours en mai 2019, à la fin du mois précisément, l'ensemble des autobus que les TAMM ont affrétés (n°9941 mais réformé à son arrivée, n°0151, n°0304, n°0344, n°0441, n°0491, n°0544 et n°0546 à n°0548) à Keolis 3 Frontières qui ont été en circulation jusqu'à l'été 2018/rentrée scolaire 2018-2019 après la fin de la sous-traitance de la ligne L2 le 3 septembre 2018, circulent désormais tous aux TAMM en service commercial sur le réseau. Seul le n°0491, un Heuliez GX 117 est exploité sur un service TPMR.

Le 13 août 2019, les deux minibus Bolloré Bluebus 22 en électrique entre en circulation sur le réseau LE MET'. Ils sont affectés à la ligne N83 CITY  et remplace deux Dietrich City 23 en attendant un troisième Bolloré Bluebus 22 attendu pour 2020 afin de rendre l'exploitation de cette navette en 100% électrique. A cette date et jusqu'au 2 septembre environ, seul une unité sur les deux circule sur la navette afin de libérer un Dietrich City 23 pour l'affecter sur une navette de substitution pour la ligne C13 entre « Jugan » et le terminus « Mey-les-Vignes » suite à des travaux pendant environ deux semaines fin août. Ce même modèle avait été testé sur la N83 CITY le 3 mai dernier lors d'un prêt de Bolloré à l'occasion du G7 de l'Environnement. En conséquence de l'arrivée de ces deux minibus électriques, les Dietrich City 23 n°1662 et n°1663 ont été affrétés à Keolis 3 Frontières.

Le 2 septembre, à la rentrée scolaire, le réseau LE MET' subit quelques modifications.

Le côté de Moulins-lès-Metz de la ligne L5 a désormais un terminus unique contre auparavant 4 antennes qui étaient : Maison Neuve (L5a); Jussy Ste-Ruffine (5b); Châtel St-Germain (L5c) et Moulins Préville (L5d). Le terminus de la ligne sera donc « Maison Neuve » devenant également un petit pôle d'échanges avec des navettes reliant les autres terminus des anciennes antennes que ne desservira plus la ligne L5. Ce changement apportera une amélioration de la fréquence de la LIANE 5 avec un intervalle de passage d'un bus en journée toutes les 10 à 12 minutes environ. Grâce à la mise en place des navettes N86 pour Jussy Ste-Ruffine et N87 pour Châtel St-Germain, le nombre de passages dans les villages desservies par celles-ci seront améliorés par rapport à la L5 auparavant. A cette occasion, la desserte de Châtel St-Germain est prolongée jusqu'au niveau de la sortie du village via la rue de Verdun. La ligne N88 débute désormais du terminus Maison Neuve. L'ancien terminus « Châtel St-Germain » de la L5 devient l'arrêt « Châtel Mairie » desservi désormais uniquement par la ligne scolaire S202. La ligne C12 dessert désormais un nouvel arrêt dans l'écoquartier de la Seille avec les « Côteaux de la Seille » permettant aux habitants de se déplacer plus facilement avec les transports en commun via le réseau LE MET'. La ligne P106 est la ligne suburbaine, PROXIS la plus fréquentée. Le matin, le départ de 7h07 s'effectuera désormais à Amanvillers sans passer par Saint-Privat-la-Montagne afin de réduire la charge à bord où ce voyage est utilisé en particulier par les étudiants à cette heure-là.

Fin octobre, début novembre 2019, 3 autobus standards de Mercedes-Benz, des Citaro C2 Hybrides entre en circulation avec également 2 articulés Citaro G C2 diesel sur la ligne L4. Quelques changements ont été apportés à l'intérieur comme des écrans TFT au lieu d'un bandeau et un nouvel éclairage avec un mode nuit.

En 2020, 3 nouveaux Van Hool Exquicity 24 Hybride-Diesel-Electrique commandés l'année précédente lors d'un appel d'offres doivent entrer en circulation sur le réseau LE MET' et les lignes METTIS A et B. Cette nouvelle série comportera désormais un moteur Cummins, et l'ajout d'un nouvel essieu moteur (remorque n°1) par rapport à la série de 2013. Un troisième Bolloré Bluebus 22 sera exploité sur la ligne N83 CITY la rendant 100% électrique.

Aujourd'hui

Pour en savoir plus sur l'historique du réseau TCRM, je vous invite à consulter le livre "Deux siècles de transports urbains Messins" paru en mai 1998 et rédigé par Pierre Bastien sorti par l'Édition Serpenoise.

Ce livre n'est plus produit aujourd'hui mais on le retrouve en vente en occasion sur de nombreux sites internet.

 

Les dates de l'historique citées au-dessus jusqu'aux années 2000 sont tirées de ce livre.

 

A compter du réseau LE MET', l'historique est plus détaillé avec par exemple les modifications, les nouveautés et la mise en service des nouveaux autobus.

Le site n'étant plus mis à jour à compter du 1er septembre 2019, l'historique s'arrête aux dernières informations présentes ici.