© Rdriv3rTC&Photos ©2019 | Reproduction identique du site web interdite.

  • Icône blanc Flickr
  • Blanc Icône YouTube

Rdriv3rTC&Photos est un site web personnel créé en 2018 qui propose des photos, vidéos, en traitant également des actualités, informations sur le thème des transports en commun, les villes en images ou encore la découverte de jeux vidéo. Le site n'a toutefois pas de rapports avec les sociétés ou autres pouvant être citées sur les pages. Depuis le 1er septembre 2019 ce site n'est plus mis à jour.

|       MENU       |       MENTIONS LÉGALES       |       A PROPOS       |       FOIRE AUX QUESTIONS       |       CONTACT       |

RVI_a_IvecoBus_Rdriv3rTC&Photos_site.png

Des bus toutes les 14 secondes au même arrêt et sur la même ligne!

 

C'est en Turquie, à Istanbul sur le "Metrobüs", une ligne BHNS qu'un autobus s'y arrête toutes les 14 secondes à l'arrêt de bus entre "Avcılar - Topkapı" en semaine en heure de pointe. Attention au coup de la panne ou au retard! Même au moment où la fréquence sur le "Metrobüs" est le moins important, un véhicule y passe toutes les 8 minutes et 34 secondes!

Cette ligne longue de 50,5 kilomètres et comportant 45 stations a été lancée en 2007 pour la première section entre "Avcılar - Topkapı". Aujourd'hui en 2019, il existe 7 services et le temps de parcours sur cette ligne est d'environ 1 heure et 15 minutes. Les véhicules circulent sur un site propre et sur la quasi-totalité de la ligne. Le "Metrobüs" est exploité à l'aide de 350 autobus articulés et bi-articulés, dont 315 sont en

service chaque jour (soit 35 véhicules de réserve)! C'est presque une fois et demi le nombre de véhicules des TAMM, l'exploitant du

réseau LE MET' à Metz! Enfin, ici il s'agit du nombre d'autobus en service sur une seule ligne, ce qui représente donc un très grand nombre! Le parc de cette ligne BHNS se présente avec plusieurs Mercedes Citaro Capacity d'une longueur de 19,54 mètres, des articulés Mercedes Citaro G Facelift ainsi que des bi-articulés VDL Phileas.

 

Pour finir, la ligne a une fréquentation de plus de 600 000 passagers par jour! C'est un peu moins que la ligne 1 du métro parisien avec plus de 700 000 passagers par jour.

 

Source: 

Wikipedia: Metrobüs (Istanbul)

Plantoscope: Nombre de voyageurs empruntant le réseau RATP en Ile de France

Image: Wikipédia / Maurits90

 

Différencier un autobus d'un autocar

Image: Rdriv3rTC&Photos | Iveco Urbanway 12 en démo à Metz sur le réseau LE MET'; Iveco Crossway LE Line 13 de K3F pour le réseau LE MET', Iveco Crossway Line 13 de démo

Oh un autobus! Non, c'est un autocar ça! Difficile aujourd'hui de lire "car" sur un article de presse lorsqu'on parle d'un autocar et non d'un autobus. On ne distingue donc même plus le bus d'un car, et pourtant il faut faire la différence car cela change pas mal de choses!

C'est le plus souvent souvent en transport interurbain qu'on entend le mot "bus" au lieu d'un car, ou même encore certains qui n'arrivent pas à faire la différence entre les deux. C'est surtout les articles de journaux qui sont bourrés d’erreurs, lors de malheureux faits (accidents, incendies) ou par exemple lorsqu'ils ont réalisés des articles sur l'éthylotest et les ceintures de sécurité qui ont été rendus obligatoires le 1er septembre 2015! Pourtant il n'est pas difficile de faire la différence, et il n'y a pas besoin de faire des études ou d'être passionné de transports en commun pour le savoir!

 

L'autobus est connu pour servir sur les réseaux urbains qui circulent dans une communauté d'agglomération, éventuellement aussi sur des réseaux suburbains/périurbains qui desservent les communes un peu plus éloignées du centre-ville. Certaines villes comme Nancy par exemple l'exploite sur un réseau qui est exclu du réseau urbain (réseau suburbain "SUB" / réseau urbain "STAN"), à l'inverse d'autres villes comme Metz qui elle l'exploite sur le réseau LE MET' avec les lignes PROXIS. Les autobus peuvent y être exploités sur des services scolaires mais sur des petites distances et donc souvent à l'intérieur d'une communauté d'agglomération. Aujourd'hui, l'ensemble des autobus sont à plancher bas, ce qui facilite l'accessibilité à bord du véhicule pour les Personnes à Mobilité Réduite. (PMR)

Auparavant, les anciens autobus étaient équipés d'un plancher haut avec quelques marches à chaque portes, puis au fur et à mesure, il était possible de retrouver un plancher bas sans marches à la porte avant ainsi qu'au milieu, et enfin un plancher un peu plus haut à l'arrière où se trouvait une marche à la porte arrière et même sur certains au milieu. Le Renault R312 fut le dernier autobus du constructeur R.V.I. à être sur plancher haut avant que l'Agora soit lancé avec plancher bas. Toutefois l'Agora avait une petite marche sur la dernière porte en cas d'achat d'une version 3 portes.

Il existe différents types d'autobus...

Minibus

Low-Entry (Mi-bus, mi-car)

Articulé 19m - 21m (ici environ 21m)

Interdit en France à l'heure actuelle suite à sa longueur

Midibus

Standard 14m/15m

Standard

Articulé

Bi-Articulé

Pour aller plus loin comme présenté ci-dessus, il existe même aujourd'hui des véhicules dit "Low-Entry". Il s'agit là d'une configuration mi-autobus et mi-autocar. Ce type de véhicule est très adapté aux lignes suburbaines et périurbaines. A l'intérieur il existe une configuration intérieur urbain et interurbain. Au choix du transporteur lors de la commande. A l'intérieur, il est possible d'être debout, toujours en respectant de la même façon les règles du transport urbain et interurbain, et on trouve des places assises équipés de ceintures de sécurité (configuration interurbain). Il faudra donc obligatoirement s'attacher si elles sont présentes! Mais surtout, à l'avant le plancher est bas jusqu'à la porte du milieu. Puis, on retrouve quelques marches et ici le plancher est haut. Le véhicule peut donc circuler à 100 km/h au maximum et lui sera donc équipé d'EAD, en général sur la configuration interurbain.

Un autre élément qui permet aussi de faire la différence, c'est est la hauteur du véhicule. Dans un autobus le plancher est bas, le véhicule n'a donc pas une hauteur très importante, même si elle est en général de 3 mètres environ. Dans un autocar, c'est plancher haut avec des marches au niveau des portes. Il est donc plus haut.

Notez que plus le poste de conduite est haut, plus la visibilité est amélioré pour le conducteur. C'est pourquoi dans les autobus, certains constructeurs comme Iveco par exemple y ajoute une marche, parfois même une grande à l'entrée du poste de conduite. De plus, les récents véhicules (autobus/autocars) sont aujourd'hui équipés de sièges avec suspension pneumatique qui permet de régler la hauteur mais aussi réduire les secousses. Cela décevra peut-être des éventuels voyageurs, admirateurs, admiratrices qui ne le savaient pas, rien ne dit que le conducteur (et plus chauffeur ou machiniste même si à Paris à la RATP, le dernier terme cité précédemment est encore fortement employé par les conducteurs et la société alors qu'on ne l'emploie plus à proprement parler) ou la conductrice (et non chauffeuse, du moins en France, sauf au Canada) est de petite ou grande taille au volant! Ces sièges sont d'ailleurs un avantage aujourd'hui car cela permet peu importe la taille du conducteur de pouvoir prendre le volant. Sans oublier la direction assistée qui aide aussi! C'est donc un réel progrès à la fois pour les personnes qui ont toujours voulu faire ce métier auparavant mais qui leur était un handicap, et donc aussi pour les sociétés de transports! Le nombre de femmes conductrice de bus ou car a beaucoup évolué au fil des années grâce à ces progrès aussi!

La grosse différence se trouve aussi à l'intérieur. Dans un autobus on trouve des places assises et debout sans ceintures de sécurité. Toutefois, certains constructeurs proposent de configurer un autobus avec uniquement des places assises et des ceintures de sécurité. Cette configuration est utilisée pour les lignes interurbaines de proximité comme par exemple sur quelques lignes des réseaux d'Ile-de-France Mobilités (hors RATP), ou encore proche de Metz, sur le réseau RGTR du Luxembourg par exemple. Cette configuration interurbaine apporte des avantages par rapport à l'autocar. Par exemple de fournir sur une ligne des véhicules à plancher bas, faciliter l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite (en autocar, cela oblige le conducteur de descendre pour faire fonctionner le système de rampe PMR. Pour en savoir plus, rendez-vous plus bas ici) ou encore de gagner en places avec des autobus articulés. Aujourd'hui, on remarque que de nombreuses lignes interurbaines de proximité en France ou même au Luxembourg qui était il y a peu de temps encore exploité à l'aide d'autocars se retrouvent petit à petit exploités en autobus en configuration interurbaine, voire à l'aide de Low-Entry.

Les autobus BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) destinés à des lignes à haut niveau de service sont aménagés différemment avec un confort plus important et un design différent.

Autobus standard / Configuration urbain

Autobus articulé BHNS / Configuration urbain

Autobus standard / Configuration interurbain

Dans un autocar, il y a uniquement des places assises. Les passagers voyagent obligatoirement assis. Les autocars peuvent y circuler sur différents types de lignes. On en retrouve même sur quelques lignes suburbaines de réseaux urbains! Cela apporte aussi un avantage au transporteur qui peut l'utiliser sur des lignes interurbaines lorsqu'ils ne sont pas utilisés pour leurs affectations théoriques. Cependant, les livrées utilisées sur les véhicules sont différentes d'un réseau à un autre et certains clients (transport pour une société), organismes, ou encore par exemple le conseil régional peut interdire d'exploiter des autocars arborant une autre livrée.

On retrouve surtout un autocar sur des lignes interurbaines, des lignes scolaires, mais aussi sur des services occasionnels ou sur les lignes nationales. Mais pour ces voyages occasionnels/lignes nationales, on utilise des autocars différents, avec un niveau de gamme plus important avec par exemple plus d'options comme la TV, les toilettes, ou encore des sièges plus confortables. On fait aussi la distinction entre du voyage occasionnel, du tourisme régional et le tourisme national/international où les autocars restent différents. Les constructeurs proposent donc différents autocars.

Il existe donc différents types d'autocars par rapport aux types de lignes...

Autocar / Aménagement scolaire

Autocar / Aménagement interurbain

Autocar / Aménagement occasionnel (tourisme)

Autocar / Scolaire

Autocar / Interurbain; Occasionnel

Autocar 15m / Interurbain; Occasionnel (tourisme régional)

Autocar / Interurbain; Lignes nationales; Occasionnel (tourisme régional)

Autocar / Lignes nationales; Occasionnel (tourisme national/international)

La limitation de vitesse est également différente entre un autobus et un autocar. Un autobus peut circuler au maximum à 90 km/h mais à condition de circuler à vide ou que l'ensemble des passagers soient assis (autobus aménagés interurbain), autrement la vitesse est à 70 km/h. Cependant, la plupart des autobus sont bridés à 80 km/h. Quant à l'autocar, il est limité à 100 km/h au maximum et ne peut circuler à cette vitesse uniquement sur les autoroutes. Toutefois, un autocar ayant un Poids Total Autorisé à Charge (PTAC) supérieur à 10 tonnes circulant sans ABS sera lui limité au maximum à 90 km/h. Mais aujourd'hui ils se font rare et appartiennent surtout à des associations de sauvegarde pour ceux encore en circulation. Comme pour l'autobus, lorsque des voyageurs sont debout, l'autocar peut circuler au maximum à 70 km/h. Rappelons qu'ils ne peuvent voyager debout uniquement sur une ligne urbaine, voire plutôt suburbaine.

On trouve aussi des différences du côté des lois également comme l'autobus qui n'oblige pas à disposer d'un chronotachygraphe numérique sur un autobus à l'inverse de l'autocar, ou encore la réglementation au niveau des temps de travail, temps de pauses, primes etc... C'est pourquoi on fait bien une différence entre un bus et un autocar.

Les véhicules concernés par le chronotachygraphe sont ceux pour lesquels ils doivent appliquer le règlement 561-2006, mais les véhicules exclusivement affectés à des services urbains, à des lignes régulières dont le parcours n'excède pas 50 kilomètres et également les véhicules comportant moins de 9 places assises y sont exclus. Pour un autocar, c'est 4h30 de conduite continue maximum, 4h00 de nuit et une pause obligatoire de 45 minutes continues avec une possibilité de la fractionnée d'une de 15 minutes puis de 30 minutes (l'inverse n'étant pas autorisé donc pas pris en compte en cas de contrôle). En urbain, les conducteurs peuvent conduire sans arrêt pendant 6 heures avant de réaliser une pause obligatoire de 20 minutes, qui peut être fractionnée en 5 minutes minimum consécutives. Toutefois, dans la réalité, le cas d'une conduite continue de 6 heures est peu probable! Sans oublier qu'un humain a besoin de souffler, et se reposer lors d'une pause afin d'être vigilant sur la route. C'est pourquoi ils disposent de battement aux terminus, ou sur la plupart. Les battements servent également à faire en sorte que le voyage retour sur la ligne ne parte pas déjà en retard si le véhicule en a pris sur le précédent.

Compteur de vitesse avec chronotachygraphe analogique fermé

Compteur de vitesse avec chronotachygraphe analogique ouvert

Chronotachygraphe numérique

Les autocars récents sont tous équipés aujourd'hui de ce type.

Le chronotachygraphe numérique comme présenté sur la troisième image au-dessus est devenu obligatoire à partir du 1er mai 2016, c'est lui qu'on équipe donc sur les autocars neufs (certains autobus aussi suivant l'affectation des lignes prévues) à partir de cette date. Plus fiable car il permet aussi d'obtenir plus d'informations qui sont plus précises qu'un chronotachygraphe analogique.

Le plancher haut des autocars complique l'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, mais aujourd'hui les différents transporteurs et constructeurs s'assurent de rendre les autocars accessibles à l'aide d'une Unité à Fauteuil Roulant (UFR). Cependant le transporteur n'a pas l'obligation de rendre sa flotte accessible, mais il est toujours mieux de proposer un système (par des navettes spécifiques avec un minibus TPMR par exemple) pour y remédier. Car premièrement le système et l'emplacement PMR prend de la place, ensuite il réduit aussi le nombre de places à bord d'un autocar. De plus, les anciens autocars n'étaient pas équipés de l'UFR. Alors afin de transporter ces personnes, les transporteurs, le département ou la région ont prévus des services de Transport de Personnes à Mobilité Réduite à la demande d'usagers. Cela peut se faire à l'aide de voitures ou minibus aménagés comme en Ile-de-France avec le réseau PAM (Pour Aider à la Mobilité) par exemple.

Depuis le 1er septembre 2015 de nouvelles lois sont entrées pour les autocars. Tous les autocars doivent être équipés de ceintures de sécurité désormais et en circulation l'ensemble des passagers doivent être assis. Comme le conducteur doit garder l'œil sur la route et ne peut pas surveiller à tout moment ce qui se passe dans un autocar, lors d'un contrôle routier, si des passagers ne sont pas attachés les sanctions ne lui seront pas destinées, mais ce sera à la personne n'ayant pas respecté la règle de payer.

 

Une autre loi est aussi entrée à ce moment-là comme l'équipement de tous les autocars d'un éthylotest électronique anti-démarrage. Le conducteur ne pourra pas démarrer son autocar s'il dépasse le taux maximal d'alcoolémie qui est de 0,2 g/l de sang. Cependant, ces systèmes fiables arrivent parfois jusqu'à interdire la conduite lorsque le taux est un peu en dessous du maximum.

C'est sur l'attestation d'aménagement qu'il est indiquer à l'autocar s'il peut accueillir des passagers debout, toutefois à condition que l'ensemble des règles réunies soient respectées. Ici ne n'est pas possible.

Désormais, vous arriverez donc à faire la différence entre un autobus et un autocar! En cadeau, le "Low-Entry", on vous le met de côté pour vous faciliter tout ce que vous avez vu!

 

Des ferrys pour faire traverser des autobus d'un réseau urbain d'une île à l'autre en Italie

C'est en Italie sur certaines lignes du réseau Actv qu'elles empruntent un ferry pour se déplacer d'une île à l'autre. Par exemple la ligne 11 en utilise un afin de rejoindre le Lido ou l'île de Pellestrina. On connaît tous les îles de Venise sans pour autant s'y rendre qui reste un handicap pour son réseau urbain. Et donc heureusement le ferry est là pour aider! Même si il existe le long pont nommé le "Pont de la Liberté" (Ponte della Libertà), cela ne permet pas de rejoindre les autres îles. C'est pourquoi son réseau urbain reste donc bien différent par rapport à d'autres réseaux de transports en commun. 

 

Le meilleur système D pour faire demi-tour sans marche arrière avec un autocar dans une rue sans issue

 

C'est en Espagne et plus précisément à Elantxobe que cela se passe!

 

La commune de Biscaye a eu une idée ingénieuse d'installer une plateforme/plaque pivotable à 360° dans une rue (Bidekalea Kalea) sans issue où des autocars y passent depuis la ligne A3513. Inutile donc de faire une marche arrière sans visibilité qui pourrait être dangereuse avec les voyageurs à bord, de plus la mise en place semble facile sur ce système pour les autobus et autocars comme le montre ces deux vidéos provenant de YouTube avec deux différents modèles d'autocars. Une idée qui pourrait peut-être se développer ailleurs dans les années futures. En tout cas ce  système fonctionne très bien pour le moment. Enfin, il  nécessite tout de même un entretien, et ne doit pas tomber en panne sinon le conducteur se verra en difficulté! Il ne faut pas non plus qu'une voiture stationne sur cette plateforme comme l'était presque la voiture située à gauche sinon cela pourrait entraîner des difficultés.

 

On peut également retrouver cet endroit sur la Street View de Google Maps.

Vidéo: YouTube / MozzaMorrison

Vidéo: YouTube / CANAL 78 - GALICIA